• Nom *: Made... C'est ce qui est écrit dans le bas de son dos "Made in China".

    Prénom : Je n'ai jamais su comment je m'appelle, alors je me nommée Cherley, c'est un prénom quie j'affectionne sans savoir pourquoi.

    Age : Aucunes idées, malheureusement. 

    Caractère : Bien que Cherley, soie une poupée, elle est loin d'être la gentille vraie poupée ou même un ange. C'est une fille qui est très créative, elle décide et peint ce sont ses façons d'oublier ses problèmes. Dès qu'elle parle d'art, elle est très sérieuse. On en peux pas dire que Cherley soit une fille méchante, elle est simplement attentivement et gentille avec la plupart des personnes. Elle peux dire des méchancetés sans le pensée.

    Sexe : Femme

    Race : Poupée vivante.

    Armes *: Aucune, pareil pour mes pouvoirs.

    Pourquoi est-il/elle dans cette académie *: Parce que je n'avais nul part autre où me réfugier.

    Histoire *: Quand j'ouvre les yeux, je me suis oppressée, je ne sais pas où je suis. Il fait noir, je n'arrive pas à bouger, quelque chose m'en empêche. J'ai quelques difficultés à respirer. Je tâte autours de moi, je suis dans quelque chose de rigide. L'air me manque. Je tape des poings et des pieds dans cette chose qui m’emprisonne, de plus en plus affolée. Soudain, j'arrive à crée une fine brèche prête à laisser mon dernier souffle. Je me hisse avec une facilité surprenante dans la brèche. Je respire. L'air est nausée-à-bond, elle sent horriblement mauvais. Je regard autours de moi surprise, il fait noir mais j'arrive à voir où je suis, enfin à comprendre, je me trouve dans une sorte de décharge. Pourquoi étais-je enfermée ici? Je me tourne vers ce qui m'enfermait. Une boite blanche et doré est ouverte, on peux y lire l'inscription '' Luxions Doll" en doré. Pourquoi m'a-t-on enfermée là dedans?  Puis, par où sortir? S’aperçoit un portique en fer rouillé sur ma droite, n'ayant pas d'autres issus je m'en approche, par chance, il a été laissé ouvert. De toutes façons qui voudraient aller dans un décharge la nuit? L’obscurité me fait peur, j’attends des chiens hurlés à la mort plus loin, inutile de rester là plus longtemps. Une ville entours la décharge, je me dirige vers la rue la plus illuminé, afin de pouvoir voir le magasin qui porte le nom, de l'inscription qui est marqué sur la boîte, sachant que je ne faisait pas fausse route, avec cette idée, je commence mes recherches. Malgré qu'il fasse nuit, beaucoup de personnes sont dehors, les magasins sont eux-aussi encore ouvert, ce qui éclaire parfaitement le chemin. Plusieurs personnes me dévisagent avec une mine surprise ou septiques. En feignant de ne pas remarquer tous ses regards insistants, je continue d'avancer en regardant tous les noms des boutiques. Comment se fait-il que je ne me souvienne de rien? Je tourne vers la rue des jouets, sans intentions particulières, complètement perdue. Puis, je m'arrête devant une grosse boutique plutôt luxueuse, avec l'inscription ''Luxions Doll''. Je regarde le magasin interloquer, avant d'entrée. Celui-ci était séparé en deux parties, l'une comportait la nouvelle collection de poupées, l'endroit le plus peuplé, et l'autre la rénovation, les vendeur de ce cotè avaient marquè sur leurs t-shirt "Venez! Nous allons donner une nouvelle vie à vos poupées". Un homme me regarda, avant de s'immobiliser et de crier en me pointant du doigt :

    - Cette...cette fille...Enfin, non...Poupée! Je devais m'en occuper! C'était une poupée à rénovée, elle est vivante!

    Il porte l'inscription "chef de la partie rénovation", une jeune fille -sans doutes une stagiaire- me regarde avec moins de peurs dans les yeux. Plusieurs personnes s'approchent, jusqu'à qu'ils forment tous un cercle autours de nous. Ils ont aussi l'air effrayés mais pas pour les mêmes raisons, ils le prennent pour un fou. Pourquoi parle-t-il de moi comme sa? La stagiaire m'envoie par pensée "c'est moi qui t'es donné la vie, grâce à mes pouvoirs..." Je me précipite vers la première fenêtre que je vois, je ne reconnais la jeune fille qui s'y reflète, même si je n'avais aucunes idées d'à quoi je ressemblais. Dans la fenêtre se reflète, une jeune fille aux cheveux roses clairs, rassemblés en couettes, ceux-ci partent de la couleur rose clair en haut jusqu'à la couleur violet foncé aux pointes, passant par le fushia. Elle a de grands yeux couleur rouille, comme des yeux de biche aux longs cils. Elle porte une robe blanche et rose du style lolita, qui s'accorde avec son chapeau. Une peau porcelaine semblable à celles des poupées, les articulations sont représentés...comme celles de poupées. Elle a tout sauf l'air humaine, tandis que les paroles de la stagiaire résonnent dans mes oreilles. Je quitte le magasin, complètement dépassée par cette révélation.

    Image/ Description physique : C'est une jeune fille aux cheveux roses clairs, rassemblés en couettes, ceux-ci partent de la couleur rose clair en haut jusqu'à la couleur violet foncé aux pointes, passant par le fushia. Elle a de grands yeux couleur rouille, comme des yeux de biche aux longs cils. Elle porte une robe blanche et rose du style lolita, qui s'accorde avec son chapeau. Une peau porcelaine semblable à celles des poupées, les articulations sont représentés...comme celles de poupées. Elle a tout sauf l'air humaine.

    Image transformé *: Aucune.

    Chambre :


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique